samedi 16 septembre 2017

Clignement



                                          Maintenant la trame recouvre le plateau
                                       du plat imaginaire jusqu'aux lèvres passées
                                            une gorge cligne son premier amour


                             

The Hollow Men ( Erasures and Displacements )





                                   V
                                 (...)
                        Between the conception
                        And the creation
                        Between the emotion
                        And the response
                        Falls the Shadow

                                                                       Life is very long

                       Between the desire
                       And the spasm
                       Between the potency
                       And the existence
                       Between the essence
                       And the descent
                       Falls the Shadow
                                (...)



                                               _ T.S Eliot, The Hollow Men
                                                                       [Selected Poems]



mercredi 6 septembre 2017

Rosat



Je prends le temps d'affiner le mur des chairs, c'est la sensibilité inimaginable de m'entendre mieux. J'écris l'unisson à la première personne, ce qui se cisèle dans le sens des accords. Les falbalas désincarnés n'ont rien à voir ici, je me parle vers toi transformée en une végétation harmonique et lacustre dans un sablier et tu m'entends-là mieux. Un instant balsamique et odorant que j'aimerai filer pour le détroit invisible de nos génies impétueux.


lundi 4 septembre 2017

dimanche 3 septembre 2017

vendredi 1 septembre 2017

L'armature


Il me manque
la texture entre ces plis
le premier trait considérable
le geste initial qu'ont les organes
à faire souplement le noeud
dimension démaillée


samedi 26 août 2017

Tarlatane




                                     L'arme est belle
                                     la terrasse perd ses fleurs
                                     filaments dénudés dans le fond
                                     comme le dernier arrêt - la descente
                                     poudre l'horizon ou le vers libre !
                                     ( je m'entends dire le trouble ) 
                                     Elle est éclatante
                                     et elle parsème le corps
                                     ô semis de nacre de réalité
                                     la nuit s'est entendue sans qu'elle lise
                                     la mort intacte de tout son être (...)
                                     L'original ne se dérobe pas.
                                     Dans un soupir lunaire
                                     comme l'éclipse d'une filature
                                     les éclaircis fument le sens caché
                                     les ombres partent avec les griffes
                                     sens ce qui t'est pli dans l'air ! 
                                     — c'est un vacarme visible
                                     sur des toiles ouvertes.